News

L'écrivain Yasmina Khadra, qui a renoncé à se présenter à la présidentielle, faute d'avoir réuni le nombre exigé de signatures, juge dans le "JDD" la candidature de Bouteflika pour un 4e mandat absurde et suicidaire.

L'écrivain algérien Yasmina Khadra juge absurde et suicidaire la candidature du président sortant Abdelaziz Bouteflika à un quatrième mandat. Une pensée qu'il exprime dans un entretien publié dimanche par Le Journal du dimanche.

"C'est une absurdité, une fuite en avant suicidaire", déclare l'écrivain, de son vrai nom Mohammed Moulessehoul, interrogé sur la candidature du président sortant, favori parmi cinq autres postulants. "Le régime est un zombie, un mort-vivant aux abois"

"Cette histoire de quatrième mandat trahit l'inconsistance d'un régime qui a gaspillé tous ses atouts et qui cherche des prolongations en misant sur un coup de théâtre. Le régime est un zombie, un mort-vivant aux abois", juge encore l'auteur de L'Attentat ou des Hirondelles de Kaboul, qui vit actuellement en France.

"Aujourd'hui, l'Algérie est un pays livré aux prédateurs et aux prévaricateurs, et ça semble arranger tout le monde, sauf le petit peuple", juge encore l'écrivain, âgé de 59 ans, ancien commandant de l'armée algérienne et directeur du centre culturel algérien à Paris.

Avec AFP




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top