News

N'en déplaise aux racistes, le cheval arabe et le pur-sang arabe (PSA), lignée pure élevée principalement par les bédouins, forment une race chevaline de selle originaire du Moyen-Orient.

Avec sa tête très typée et son port de queue relevé, l'arabe fait partie des races les plus facilement identifiables. Il est souvent cité comme le « plus beau cheval du monde ».

C'est aussi l'une des races les plus anciennes qui soient, des fouilles archéologiques ayant prouvé que des chevaux caspiens, très proches physiquement de l'arabe, vivaient en Mésopotamie dès la plus haute antiquité.

Le cheval Arabe a un galop très rapide et de bonnes dispositions pour le saut (compte tenu de sa petite taille). Sa maniabilité et sa nervosité en fit, pour les Maures ,une efficace arme de guerre. Les Bédouins, eux, en firent une légende et dire de l’arabe qu’Allah avait prit une poignée de vent du sud, souffla dessus et créa le cheval et dit : ‘On t’appellera Arabe, la vertu sera attachée aux crins de ta crinière. C’est toi que j’ai choisi parmi tous les animaux, j’ai fait de ton maître ton ami je t’ai donné le pouvoir de voler sans ailes.’ Il est bon sauteur, apte aux exercices de haute école, sa présence est indispensable dans les magnifiques corridas espagnoles.

Sa petite tête insensiblement camuse est dotée d’yeux pétillants, de courtes et droites oreilles et de naseaux bien ouverts. Sa crinière est fournie et flottante. Son garrot est costaud et sa croupe très puissante. Sa queue bien dirigée et abondante est plantée haut. Son poitrail est musclé et sa poitrine large. Ses épaules sont longues, inclinées et ses membres sont résistants terminés par de petit sabot robuste. Sa peau peu épaisse, souple et son poil est fin et chatoyant. C’est un cheval gracieux, décidés aux allures dégagées et droites.






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top