News

L'armée algérienne a déployé un important dispositif militaire autour des camps de Tindouf pour empêcher la population sahraouie, affectée par les inondations, de se déplacer vers la zone tampon.

L'armée nationale populaire a procédé au déploiement d'un important dispositif militaire aux alentours de Tindouf, touchée par de violentes intempéries depuis le 17 octobre courant. "Des chars, entre autres véhicules blindés algériens, ont pris position ce samedi autour des camps de Tindouf", révèlent les sources de Le360, précisant que cette mesure a été prise par l'ANP en prévision de toute tentative d'évasion vers la zone tampon située entre le mur de sécurité marocain et les camps de Lahmada Tindouf.

En proie à des inondations dévastatrices ayant provoqué la destruction de centaines de logis en pisé, les familles sinistrées se sont déplacées dans un premier temps vers les hauteurs de Tindouf de peur d'être emportées par les crues. "Face à la lenteur des secours en provenance de la wilaya de Tindouf, doublée du manque de tentes et de nourriture, les familles essaient de regagner la zone tampon dans l'espoir de franchir la frontière algérienne vers la Mauritanie", expliquent nos sources.

Face à ce développement, l'armée algérienne n'a pas trouvé mieux à faire que renforcer davantage le siège autour des camps en déployant des chars et des véhicules blindés. La population se trouve prise ainsi en tenaille entre la peur de nouvelles intempéries et le tour de vis militaire imposé par une armée algérienne très peu regardante sur la question humanitaire.

Des voix commencent déjà à s'élever au milieu des camps pour demander une intervention des Nations Unies et sauver une population sahraouie qui ne sait plus à quel saint se vouer.

Par Ziad Alami
Le360.ma




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top