News

Après la fouille faite au ministre marocain Salaheddine Mezouar à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, c’est au tour de ministres algériens de subir des humiliations de la part des autorités françaises. Le Maghreb est-il encore considéré comme une région colonisée ?

En effet, Hamid Grine, ministre Algérien de la Communication, a été soumis, ce samedi 17 octobre, à une fouille intégrale par la Police française de l’air et de frontières de l’aéroport d’Orly (Paris).

Selon la presse Algérienne, le ministre avait été soumis à un contrôle policier malgré son passeport diplomatique. L’Agence TSA, qui parle de «nouvelle humiliation», indique que Hamid Grine a été fouillé au corps », a affirmé la source. Les bagages du ministre ont également été passés au scanner malgré ses protestations.
Hamid Grine est le troisième ministre algérien à être soumis à un tel traitement en quelques jours. Avant lui, Abdeslam Bouchouareb et Abdelamdjid Tebboune avaient subi le même sort à l’aéroport de Paris.
Ramtane Lamamra avait protesté verbalement auprès de son homologue Laurent Fabius. Alger va protester officiellement auprès de Paris, selon une source diplomatique algérienne.

Pour les Algériens, de tels agissements sont « inadmissibles » dans la mesure où les diplomates français ne sont soumis à aucune fouille à l’aéroport d’Alger. « L’ambassadeur de France voyage avec ses gardes armés », précise notre source.













0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top