News

Coup de projecteur sur l'utilisation illégitime de la violence par la police en France. Pendant cinq années le cinéaste Luc Decaster a suivi les pas de ceux qui demandent « Justice et vérité » après cette mort, ignorée des médias.

Il s’est attaché à représenter ce qu’une telle affaire suscite à l’intérieur d’une ville de banlieue ordinaire. Le cinéaste suit les échanges dans les rues de la ville, les entretiens avec les avocats, comme les réunions internes du collectif « Vérité et justice pour Ali Ziri ». Au fil de la dramaturgie du film, des retournements de situations, se révèlent des personnalités étonnantes d’ingéniosité. Par-delà les échanges, le film interroge la justice française et ses incohérences lorsque des policiers sont mis en cause.

Le film Qui a tué Ali Ziri retrace la quête menée par un collectif d’habitants d’Argenteuil pour obtenir la vérité et la justice sur le décès de Monsieur Ziri, habitant du quartier, et mort le 11 juin 2009 des suites d’une interpellation policière. Il montre la force et la persévérance de cette lutte quotidienne à travers les expériences, les sentiments et les réflexions du collectif Justice et Vérité pour Ali Ziri.

Ce combat mené depuis six ans par l’entourage de Monsieur Ali Ziri est symptomatique de l’existence d’une culture de l’impunité en France. À toutes les étapes du processus judiciaire, de nombreux obstacles ont été constatés et empêchent d’obtenir la vérité sur les circonstances de sa mort. Or l’accès à la justice et la participation des victimes au processus judiciaire constituent une exigence primordiale dans le cadre de la lutte contre l’impunité.

Face à ces entraves, la mobilisation citoyenne et la solidarité envers les victimes et leurs familles demeurent, plus que jamais, un impératif. Elles permettent d’empêcher qu’une affaire de violation des droits de l’homme ne soit passée sous silence et reste impunie. C’est ce que nous apprennent aussi la lutte et l’engagement du collectif Justice et Vérité pour Ali Ziri.

Prochaines projections :
Mercredi 28 octobre 2015 à 19:00
Cinéma le Club, 9, rue du Phalanstère, Grenoble

Vendredi 6 novembre à 20h30
Utopia St-Ouen l’Aumône (95)





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top