News

Est-ce un nouveau signe de revirement Suédois ? Oui, puisque la parlementaire marocaine Rkiya Eddarham et Lahcen Mahraoui, membre du (Corcas), ont été chassés « manu militari », ce jeudi 16 octobre 2015, du parlement suédois.

« Déçue », c’est ainsi que la députée de l’USFP décrit son ressenti après avoir été expulsée, par des parlementaires suédois. Les membres des partis des Socio-démocrates et des Vert, connus pour leur soutien aux séparatistes de Tindouf, ont préférés écouter le discours tronqué de la dissidente Aminatou Haidar,

Anticipant cette attitude des organisateurs, Rkiya Edderham et Lahcen Mehraoui ont réussi à distribuer dans la salle une «lettre ouverte adressée par les deux Sahraouis de souche à qui de droit», dans laquelle ils battent en brèche les arguments fallacieux des séparatistes, détaillant les raisons réelles des souffrances des Sahraouis détenus dans l’enclave de Tindouf en Algérie.

Le document met également en avant la réalité sur le terrain aussi bien dans les provinces du Sud du Maroc que dans les camps de Tindouf, les menaces que représente la persistance de ce conflit sur la paix et la sécurité régionales ainsi que l’impératif pour la Suède de s’en tenir au processus de l’ONU en vue de l’application de la proposition d’autonomie, seule voie permettant une issue pacifique et mutuellement acceptable.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top