News

Faute de pouvoir protester avec leurs pieds, ils l'ont fait avec leurs mains : plusieurs milliers de personnes ont participé dimanche dans une ambiance bon enfant à une chaîne humaine pour le climat à Paris, en marge de la COP21.

Malheureusement, cet évènement a été entaché par quelques groupes de casseurs qui s’en sont pris aux forces de l’ordre, mais aussi par le comportement douteux de certains policiers.

Les policiers français ont procédé dimanche à "100 interpellations" à Paris lors de heurts entre forces de l'ordre et manifestants opposés à la conférence sur le climat COP21, a annoncé le préfet de police de la capitale, Michel Cadot. "Ce sont des petits groupes violents qui s'en sont pris aux forces de l'ordre avec des projectiles" comme des "bougies, voire une boule de pétanque", a indiqué le préfet de police, précisant que personne parmi les manifestants ou les policiers n'avait été blessé.


Mais selon certains manifestants, les forces de l’ordre ont également des choses à se reprocher. Des policiers s’en seraient pris à des personnes qui manifestaient pacifiquement. Ils étaient assis sur la route et un groupe de policiers les a chargés et a tenté de les faire partir à l’aide de leur matraque et de gaz lacrymogène comme en atteste une vidéo publiée sur Twitter.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top