News

Le suspens a pris fin ! Le Roi Mohammed VI du Maroc est arrivé à Laayoune le 06 novembre 2015, accueilli par une foule de sahraouis marocains auprès de laquelle le Souverain marocain a tenu à se rapprocher pour les saluer ;

Laayoune, ville à partir de laquelle il a prononcé le Discours de la Marche Verte commémorant le 40ème Anniversaire du retour des provinces sahariennes à la Mère Patrie et ce, malgré l'hostilité stupide et les manoeuvres déjouées des autorités algériennes qui perdurent encore à ce jour. J'invite les lecteurs à visionner la vidéo de l'arrivée du Roi du Maroc sur le site Yabiladi dans son article titré " Mohammed VI est arrivée à Laayoune pour les 40 ans de la Marche Verte". Un véritable référendum !

Désolé, messieurs les dirigeants algériens, sud-africains, nigérians, Union Africaine, qui est hors service, et autres pays et ONG's et associations, vous venez de recevoir une belle raclée des sahraouis marocains authentiques.


Pour fêter cet événement historique inscrit dans la mémoire collective du peuple marocain, toutes les villes et bourgades des provinces sahariennes se sont parées de leurs plus beaux atouts pour réserver à leur Souverain le plus bel accueil qu'il puisse se faire.

D'ailleurs, dès l'annonce d'une possible arrivée du Roi du Maroc à Laayoune, première étape, d'une visite qui pourrait durer près de 10 jours dans les provinces sahariennes marocaines, des milliers de Marocains sahraouis défilent depuis plusieurs jours dans les principaux boulevards de la ville de Laayoune en effervescence, portant des drapeaux et chantant des slogans en faveur de la marocanité de ces provinces.

Comme ont pu le noter les journalistes étrangers présents sur place pour l'occasion, des manifestations de joie ont suivi le Discours Royal et des formidables feux d'artifices ont illuminé le ciel des provinces sahariennes et ce, au moment même où un match de gala s'est déroulé à Laayoune, et en nocturne s'il vous plait, réunissant les plus grandes stars du football mondial, parmi lesquelles le célébrissime "El Pibe de Oro" (Pied en Or), l'Argentin Diego Maradona.

L'accueil populaire réservé au Souverain marocain constitue à lui seul un véritable référendum que réclament les autorités algériennes dans leur tropisme pour induire en erreur le peuple algérien et lui cacher la vérité sur la situation politique, économique et sociale plus que lamentable pour un pays, grand producteur d'hydrocarbures (gaz et pétrole).

Ceci étant , les grandes lignes du discours adressé par le Roi Mohammed VI depuis Laayoune à son peuple peuvent être résumées comme suit :
  1. Rupture avec les méthodes adoptées dans la prise en charge des affaires du Sahara marocain, notamment celle concernant l'économie de rente et des privilèges et de la mentalité de la concentration administrative ainsi que de la défaillance de l'initiative privée.
  2. Mobilisation de tous les moyens disponibles pour la réalisation de grands chantiers et de projets sociaux et médicaux et éducatifs dans les régions de Laayoune-Sakiat El Hamra, Dakhla-Oued Eddadahab et Guelmim-Oud Noun afin d'ériger les provinces sahariennes marocaines en un parfait modèle de développement intégré.
  3. Stigmatisation des affres de la pauvreté, de la désolation et de la privation, et des violations systématiques de leurs droits fondamentaux qu'endurent les populations sahraouis marocains séquestrés dans les camps de Tindouf, interrogation sur les centaines millions d'Euros d'aides humanitaires qui leur ont été accordés et la richesse insolente des leaders terro-polisariens, qui possèdent des biens immobiliers et disposent de comptes et de fonds de banque en Europe et en Amérique Latine.
  4. Interrogation sur le refus de l'Algérie d'améliorer le conditions des habitants des camps de la honte qui ne dépassent guère 40 000 âmes.
  5. Affirmation que l'Histoire jugera ceux qui ont réduit les enfants libres et dignes du Sahara à l'état de quémandeurs d'aides humanitaires et retiendra aussi à leur encontre qu'ils ont exploité le drame d'un groupe parmi les femmes et les enfants du Sahara marocain en faisant d'eux un butin de guerre, un fonds de commerce illégitime et un moyen de lutte diplomatique.
  6. Assurance que le Maroc fera face ''avec fermeté et rigueur'' à toutes les tentatives visant à remettre en question le statut juridique du Sahara marocain et à contester l'exercice par le Royaume du Maroc de la plénitude de ses pouvoirs sur son territoire, tant dans ses provinces du Sud qu'au Nord.
  7. Et enfin, affirmation, sans détour, que pour, et je cite, "ceux, peu nombreux, qui se laissent berner par les thèses des ennemis et s’évertuent à les répandre, il n’y pas de place pour eux parmi nous. Mais pour ceux qui se sont ressaisis et repentis, la Patrie est clémente et miséricordieuse".
En conclusion, si le ciel des provinces sahariennes s'est illuminé par des feux d'artifices, les murs, plafonds et planchers du Palais Mouradia d'Alger ont, pour leur part, tremblé et les responsables algériens se sont figés, verts de honte et blancs de rage.

Les sahraouis marocains ne pouvaient donner meilleure preuve d'attachement à leur Roi, à leur marocanité et infliger une cinglante défaite aux plus hauts responsables algériens, à leurs affidés terro-polisariens mais aussi aux pays, ONG's et associations qui soutiennent stupidement une utopie qu'est le pseudo RASD et ce, depuis 40 ans. Le rideau vient de tomber pour les responsables algériens et leurs amis africains et autres sur la question nationale marocaine. Honte à eux d'avoir cautionner l'embastillement de sahraouis marocains dans les camps de la mort et de la souffrance de Tindouf !

La vie, elle chante dans les provinces sahariennes marocaines et dans le reste du territoire marocain alors qu'elle pleure en Algérie. C'est ce qui est à retenir ! Un point c'est tout !

Farid Mnebhi




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top