News

En pleine promotion pour sa nouvelle autobiographie intitulée « Innocent », Gérard Depardieu a accordé un entretien au journal Nice Matin. L’acteur de 66 ans s’en prend aux Restos du cœur qui viennent de lancer leur campagne hivernale.

Nouveau coup de gueule pour l'acteur le plus célèbre de France. Dans une interview accordée au journal Nice Matin, parue dimanche dernier, Gérard Depardieu a dénoncé le système social français, qu’il juge inégalitaire, mais il a aussi taclé sévèrement les Restos du cœur. Ses mots sont durs vis-à-vis de l’association.

« Moi je déteste les Restos du cœur, une fumisterie terrible », a-t-il déclaré. « Les Restos, tant mieux que ça existe. Mais on a un peu honte. Pas pour les gens qui ont faim, mais pour l’État qui devrait s’en occuper. Honte pour ceux qui gouvernent », a-t-il finalement nuancé. Les coupables selon lui sont les classes politiques qu’il juge incompétentes et incapables de résoudre les problèmes de la société. « Tous ces hommes politiques sont grossiers. C’est grossier de vouloir faire le bien des autres quand on n’est pas honnête ».
« Il y a des gens qui sortent du bureau en costard-cravate et qui font les poubelles »
Gérard Depardieu, en fin observateur qu’il est, regrette la pauvreté qu’il voit tous les jours : « Ce que je remarque aujourd’hui c’est qu’il y a des gens qui sortent du bureau en costard-cravate et qui font les poubelles. A huit heures du soir, ils sont là, à récupérer une orange au supermarché. C’est hallucinant la vie moderne ».

Son autobiographie est disponible depuis le 18 novembre dernier. Les Enfoirés, quant à eux, viennent de lancer leur campagne hivernale et ont fêté ce 21 décembre leurs 30 ans d’existence.

Une des rares personnalité artistique qui ne lèche pas les bottes du gouvernement, qui ne joue pas au bienpensant, au socialo-bobo politiquement correct. Il dit à voix haute ce que les hypocrites du showbiz pensent tout bas...





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top