News

Star du JT de France 2 dans les années 90, Rachid Arhab avait disparu des écrans pour inté­grer le CSA. Après six ans au Conseil supé­rieur de l’au­dio­vi­suel, le jour­na­liste explique être en recherche d’em­ploi.

Présen­ta­teur du jour­nal télé­visé de France 2 dans les années 90, Rachid Arhab avait fini par quit­ter France Télé­vi­sions en 1999 pour inté­grer le Conseil supé­rieur de l’au­dio­vi­suel. Une mission qui durera six ans. En avril dernier, alors que son livre Pourquoi on ne vous voit plus sortait en librai­rie, le jour­na­liste tentait de répondre à la ques­tion posée en couver­ture de son ouvrage. « Après le CSA, il y a une zone de trois ans pendant lesquels vous n’avez pas le droit de parti­ci­per d’une façon proche ou même gratuite, aux chaînes de télé­vi­sion qui sont sous la compé­tence du CSA », expliquait-il.

Aujourd’­hui, toujours sous le coup de cette inter­dic­tion, le jour­na­liste de 59 ans peine à rebon­dir. Invité fil rouge de Média people demain soir, l’ex-roi du JT pointe au Pôle Emploi. « J’ai été au placard à certaines périodes, donc je connais déjà l’ombre, précise Rachid Arhab. J’étais préparé, j’étais vacciné […] 

A Pôle Emploi, ils sont un peu surpris, et ils savent très bien qu’ils ne me trou­ve­ront pas un job, malheu­reu­se­ment. » Dénonçant son inca­pa­cité à pouvoir réin­té­grer une rédac­tion audio­vi­suelle suite à son passage au CSA, le jour­na­liste conclut : « Si on me cherche un travail aujourd’­hui, je pense qu’on aurait plutôt tendance à me pous­ser vers l’au­dio­vi­suel et pas vers l’épi­ce­rie. » Vu son CV, ça paraît logique.

Source : Voici (publié le 24 juin)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top