News

Le Groupement des annonceurs du Maroc (GAM) a organisé la 2e édition « African digital summit ». Elle a eu lieu les 17 et 18 décembre à Casablanca rassemblant des professionnels de la communication et des télécoms, d’observateurs et de hauts-fonctionnaires.

« African digital summit » est un forum d’échange, de débat et de présentation des innovations entre les différents acteurs du secteur. Il a aussi comme Objectif, d’accompagner les annonceurs dans leur relation avec le digital, constituer des bases de données fiables et encourager les échanges autour les problématiques du digital.

Lors du forum de Casablanca, Azzedine Mountassir Billah, DG de l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), a rappelé la place du digital dans l’économie marocaine. Le secteur des télécoms rapporte plus de 12 MMDH en recettes fiscales pour un chiffre d’affaires global de 34 MMDH dont 85% viennent des particuliers, une proportion déséquilibrée de 85/15. Pour y remédier le patron de l’ANRT propose la mise en place d’un écosystème pour développer le digital professionnel comme cela a été fait pour l’automobile ou l’aéronautique.

Malgré les stratégies de e-gouvernement et Maroc Numeric, l’interaction numérique avec de nombreux groupes privés reste parfois laborieuse, comme dans les banques et les assurances. Pour optimiser ce secteur, il faut se tourner résolument vers l’avenir et se réorienter davantage vers les services et les contenus.

Le GAM a été créé en 1984 et est le représentant des annonceurs au Maroc. En plus de défendre les intérêts directs de ceux-ci, il vise à développer le professionnalisme dans la pratique du marketing et de la publicité, en renforçant l’expertise des adhérents. Les adhérents sont aujourd’hui une centaine (PME et multinationales de tailles variées), et représentent actuellement plus de 90% des investissements publicitaires au Maroc.

Arlette Colin





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top