News

L'Arabie saoudite a annoncé la création d'une coalition impliquant 34 pays musulmans dans la guerre en Syrie. Cette nouvelle donne semble appuyer l’Otan dans sa crise contre la Russie qui a chamboulé les manœuvres occidentales.

L’annonce surprise de Riyad, relayée par l’agence SPA, parle d’une liste de coalition de pays musulmans écartant l’Iran, l'Irak et la Syrie. Ces États, majoritairement sunnites, seraient placés sous la conduite de l'Arabie Saoudite. Cette nouvelle alliance est appelée à combattre le terrorisme !

Le royaume saoudien, régi par l'idéologie wahhabite (version rigoriste de l'islam), est régulièrement accusé de laxisme envers le terrorisme. Certaines personnalités en Europe et aux États-Unis accusent Riyad de financer des groupes radicaux.

L'annonce de la nouvelle coalition intervient au moment où la Russie mène, depuis le 30 septembre à la demande des autorités de Damas, une opération militaire contre Daesh. Les frappes aériennes russes ciblent les djihadistes et leurs approvisionnements. L’armée syrienne a pu entamer, pour la première fois, des offensives terrestres et faire reculer les terroristes.

Les forces chinoises se préparent aussi à faire leur entrée en matière au côté de la Russie pour combattre « l’État Islamique ». Un faux mouvement de la part d’un des membres de l’Otan contre la Russie ou ses alliés est synonyme de guerre mondiale. Moscou a inversé les dynamiques du pouvoir dans cette région en conflit. Si la Russie riposte aux provocations de l’Otan, l'Europe en souffrira en premier lieu.






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top