News

Suite à la diffusion par le site Hespress.com d’un article sur le marché du kérozène au Maroc, Royal Air Maroc tient à apporter les précisions suivantes :
  • Au cours de la conférence de presse organisée par Royal Air Maroc, le 22 décembre à Casablanca consacrée à sa nouvelle politique en matière de qualité, les questions abordées par les journalistes lors de la séance des questions-réponses ont porté sur la problématique de l’approvisionnement en carburant telle qu’elle a surgi suite à l’appel d’offres lancé par Royal Air Maroc dans les aéroports situés dans la zone Marrakech et sud.
  • Aucune déclaration des responsables de la compagnie n’a été donnée au site Hespress.com,
  • Aucune entreprise n’a été citée lors de cette conférence de presse ni par les responsables de Royal Air Maroc ni par les journalistes,
  • Royal Air Maroc s’étonne que des informations erronées aient été publiées par le site sans aucune vérification auprès des responsables de la compagnie.
Tout en demandant au site Hespress.com de retirer l’article de son site et de publier un démenti dans les plus brefs délais, Royal Air Maroc se réserve le droit de recourir à tous les moyens pour obtenir réparation aux dommages subis.

Ce démenti de RAM est aussi clair que conforme à la réalité ! Aucun des journalistes présent à la conférence de presse donnée par le PDG, M. Driss Benhima, n’a cité explicitement de distributeur de carburéacteur tandis que le « patron » de la compagnie, tout en expliquant les incohérences de la chaîne logistique de vente de kérozène sur les différents sites aéroportuaires du Royaume, s’est bien gardé de désigner « des coupables ». Mieux encore, soulignant que l’augmentation du carburant intervenue à la suite de la libéralisation du 1er décembre n’était pas acceptée par RAM, M. Benhima a émis le souhait que les autorités publiques concernées s’occupent au plus vite de cette question.









0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top