News

Le clip du candidat à la primaire républicaine, en vue de la présidentielle américaine, utilise des images de migrants au Maroc, alors qu'il parle du Mexique.

Cette fois, c'est son premier spot télévisé de campagne, diffusé lundi 4 janvier, qui vaut au candidat de nouvelles critiques. Les images contenues dans le clip de compagne proviennent de la frontière entre l’Europe et le Maroc, Mellila, une enclave occupée par l’Espagne.

Dans cette courte vidéo de 30 secondes, une voix masculine promet que Donald Trump "arrêtera l'immigration clandestine en construisant un mur le long de la frontière sud [des Etats-Unis], qui sera payé par le Mexique". Une brève séquence, à la 23e minutes, montre alors des dizaines de personnes courir pour tenter de traverser une frontière grillagée. Mais il ne s'agit pas de Mexicains.


Voici les images originales. Elles datent de mai 2014, et montrent des migrants africains tentant leur chance.


En juin 2013, Donald Trump s’en était pris aux Noirs et aux Hispaniques, qui apporteraient le crime aux Etats-Unis... Pendant son discours de candidature du 16 juin, il a ajouté vouloir construire un mur de 3 000 km le long de la frontière avec le Mexique.

Son racisme anti-Noirs remonterait à loin. Dans les années 70, il a été établi que Trump avait fait de la discrimination raciale en tant que bailleur. Dans un livre, un de ses anciens associés raconte l’avoir entendu dire : « Des Noirs qui comptent mon argent ! Je déteste l’idée. Les seules personnes que je veux voir compter mon argent sont des hommes petits portant la kippa tous les jours. »






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top