News

Des fouilles archéologiques menées au Maroc ont mis au jour un squelette datant de 108 000 ans. Selon les scientifiques, il s'agirait d'un enfant entre 6 et 8 ans.

Cette découverte pourrait constituer une avancée considérable dans la connaissance de l'évolution de l'homme. En effet, ce squelette pourrait être le chaînon manquant entre les premiers hommes et l'homme moderne. Contre tout attente, les analyses ADN n'ont rien donné en raison de l'âge des os.

Victor, un artiste new-yorkais spécialisé dans la reconstitution de crânes, est chargé d'apporter son expertise. Les historiens tentent également de savoir si le corps a été enterré selon un rite funéraire ou non.

Au printemps 2009, le crâne et le torse d'un enfant sont découverts enterrés dans une grotte au Maroc. Les archéologues, n'arrivant pas à définir s'il s'agit d'un garçon ou d'une fille, décident de l'appeler " Bouchra ", prénom féminin signifiant bonne nouvelle.

Très vite, de nombreuses questions se posent, notamment sur l'époque à laquelle elle a vécu, mais peu de réponses sortent de cette grotte. Une chose est sûre cependant : cette enfant n'était pas ordinaire. Non seulement parce que les anciens débris humains sont rares, et qu'un squelette quasi complet d'enfant est une découverte unique, mais aussi parce qu'elle a vécu à une époque de l'histoire encore obscure.

Bouchra pourrait donc éclairer les archéologues sur un des derniers grands mystères de l'évolution : le développement de la pensée moderne.







 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top