News

Au gouvernement du royaume chérifien, il est des exemples qui devraient inspirer plus d’un ministre ou parlementaire fortuné. En effet, trois des ministres du roi ne touchent pas les rémunérations accordées par leurs fonctions.

Ils sont au nombre de trois, les ministres du roi Mohamed VI à estimer qu’ils en avaient déjà assez avec leurs affaires pour en prendre encore dans les caisses de l’Etat. Lequel a d’autres besoins plus cruciaux pour lesquels leurs rémunérations pourraient servir à quelque chose.

Grands hommes d’affaires certes, mais grand magnanimes aussi pour leur pays. Il s’agit d’Aziz Akhannouch, Moulay Hafid Elalamy et Mostafa Ramid.

Dès leur prise de fonction, les deux premiers avaient cru devoir formellement indiquer au ministère de l’Économie et des Finances qu’ils ne souhaitaient pas percevoir les rémunérations inhérentes à leurs fonctions de ministres. Pour sa part, Mostafa Ramid a pris l’option de reverser la totalité de ce qui lui revient à une caisse interne de son ministère, et cela aux fins de financer aussi bien des activités courantes et diverses dudit ministère que ses manifestations festives.

Par Serge-Félix N’Piénikoua


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top