News

Les internautes marocains ont vite trouvé la faille pour échapper au blocage des applications de la téléphonie gratuite. Les appels via WhatsApp, Skype et Viber ont été bloqués par l'Agence nationale de réglementation des télécoms (ANRT) à la demande des opérateurs télécoms du Royaume.

La décision de bloquer la téléphonie sur Internet avait déjà été prise dans d'autres pays, notamment l'Égypte et les Émirats arabes unis. Elle a suscité, ces derniers jours, des protestations sur les réseaux sociaux.

L'ANRT précise que « (...) Outre le manque à gagner, en termes de chiffres d'affaires, résultant pour le marché national des télécommunications du fait de l'utilisation des services gratuits de téléphonie sur IP, ces derniers ne remplissent pas toutes les conditions requises pour être en conformité avec la réglementation en vigueur ».

Le marché des télécoms au Maroc est dominé par Maroc Telecom, en majorité détenu par l'émirati Etisalat, par Medi Telecom (Meditel), filiale du groupe français Orange, et par Wana Corporate, une filiale de la holding SNI.

La réaction des internautes n’a pas tardé. L’utilisation d’un réseau virtuel privé permet d’enlever les restrictions locales et garantit ainsi l’accès aux applications et aux sites web restreints par l'Agence nationale de réglementation des télécoms.

Parmi les logiciels opérés, il y’a VPN (Virtual Private Network), Son utilisation est simple et permet de déverrouiller le blocage imposé. Il suffit de télécharger via le « Play Store » du smartphone une application « vpn » comme « Betternet », Hideninja VPN, SuperVPN Free VPN Client ou encore VPN Master.

Une fois l’appli est installée, il suffit de l’ouvrir, celle-ci affiche la liste des applications populaires comme Viber ou WhatsApp. Il ne vous reste plus qu’à ouvrir l’appli et le tour est joué. L’appel passe, en 3G ou en 4G, sans aucun problème.

Aujourd’hui, c’est l’utilisation de la parole gratuite qui est contrôlée, demain ça sera l’air que nous respirons qui sera à son tour payant sous prétexte qu’il a été dépolluer avant utilisation. Les COP XX sont déjà-là pour mettre en place des impôts supplémentaires pour le bien-être de l’humanité.

Ahmed Zaki
Wakeupinfo





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top