News

Les forces de l’ordre ont dispersé plusieurs mobilisations des enseignants stagiaires qui se sont transformées en manifestations à Casablanca et dans d’autres villes du royaume comme Marrakech, Tanger ou Inzegane.

Dans un communiqué datant du 9 janvier, le ministère de l’Intérieur revient sur les différentes manifestations des enseignants stagiaires qui se sont tenues le 7 janvier. Le ministère précise que les étudiants ont été « légèrement blessés », que certains ont fait semblant de s’évanouir, et ajoute que ces manifestations n’étaient pas autorisées et que les organisateurs en avaient d’ailleurs été informés. Ce jour-là, les forces de l’ordre ont dans certaines villes dispersé les manifestants avec violence, en attestent les photos prises lors des manifestations.

Ils étaient plusieurs milliers d’enseignants stagiaires à s’être rassemblés pour des sit-in à l’appel de la commission nationale des enseignants stagiaires. Cette dernière réclame le retrait de deux décrets adoptés par le Ministère de l’Éducation le 8 octobre 2015.


Les enseignants-stagiaires protestaient contre les deux décrets :
Le premier décret a mis un terme à l’intégration automatique des professeurs stagiaires, à l’issue de leur année de formation dans les centres régionaux des métiers de l’enseignement et de la formation (CRMEF) dans la fonction publique, en vigueur depuis l’indépendance. A la place, il a instauré un concours de sortie permettant l’accès à l’enseignement dans le public.

Les enseignants stagiaires considèrent cette mesure injuste : « l’accès aux centres de formation se fait déjà après une présélection puis un concours écrit et oral » rappelle Mustapha Aït Belkacem, membre de la commission nationale des enseignants stagiaires, dans une déclaration à « Telquel.ma ». Et d’ajouter « que vont devenir les stagiaires qui ne réussiront pas le concours de sortie ? Ils seront poussés au chômage ou à travailler dans le privé ».

Quant au second décret mis en cause, il réduit de moitié la bourse des enseignants stagiaires qui passe de 2 454 dirhams à 1 200 dirhams.






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top