News

Samedi n’est pas un jour de forte affluence à la Bibliothèque nationale du royaume du Maroc. Mais est-ce une raison pour fermer les toilettes et empêcher l’accès aux ascenseurs ?

Que nenni! Ceci car il y a bien des évènements qui se déroulent dans l’auditorium de cette belle bâtisse de la capitale administrative et que dirige Driss Khrouz. Mais malgré cela, les responsables n’ont pas jugé bon de faire attention à ce genre de détails qui fâchent.

Le samedi 30 janvier, la Bibliothèque nationale du royaume du Maroc abritait un hommage, et non des moindres. Lequel hommage était dédié à l’artiste-peintre Mohammed Chabâa, décédé à Casablanca en 2013.

A l’initiative de la Fondation Arrabwa pour la Culture et la pensée, la Bibliothèque, informée plusieurs mois à l’avance, savait pertinemment que plusieurs personnes allaient affluer ce samedi vers les lieux et que cela suppose, bien entendu, l’utilisation de plusieurs équipements, dont les ascenseurs. Hélas, point d’ascenseurs ce jour-là! Les personnes à besoins spécifiques n’ont-ils pas le droit d’accès à l’espace ?

Les toilettes en haut étaient fermées à clef. Pour quelle raison? On l’ignore. Concernant celles à l'étage, autant ne pas en parler! Leur état de saleté les rendait impraticables!

Vivement une affiche du genre: incontinents none grata ou alors ne buvez rien avant de venir à la BNRM ! 

Par Khalil Ibrahimi
Le360.ma







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top