News

Imaginez que le Maroc et la France fassent de la culture le sillon principal de leur coopération politique et commerciale. 


L’axe qui relie Rabat à Paris serait semé de graines de talents aussitôt transformées en pépites d’hor-ticulturelle. Et à force de cultiver la bonne entente, ce long chemin serait pavé de bonnes inventions. L’une des plus rayonnantes fut la consécration de l’art contemporain marocain à l’institut du monde arabe. Certains ont eu beau considérer que cette expo à l’IMA ce n’était pas le Pérou, ils oubliaient cependant que rares sont les pays à avoir été aussi loin dans la promotion de leur histoire de l’art.

Il faut dire que les 2 États sont particulièrement bien conseillés. Les Azoulay, André et Audrey père et fille ont joué les premiers rôles sur la scène culturelle. Au point que le président Hollande a décidé pour la remercier de lui faire une fleur en la nommant au poste de ministre. Les mauvaises langues, à part celle de Jack, ont aussitôt considéré qu’il ne s’agissait que de la poudre de Pellerin pin pin aux yeux. Mais la réalité est là.

Tout cela contribuera sans doute à écrire de nouvelles histoires de la romance qui lient depuis des décennies le Maroc et la France. Et comme dans toute histoire d’amour, puisque ce n’est pas tous les jours Noël, le parcours est semé de bûches rapidement fendue à la hache pour en faire de la pâte à papier glacé. Comme autant de pages blanches disposées à accueillir de nouveaux chapitres rédigés a la plume ou au pinceau.

Bref nul besoin de vous faire un tableau même si on peut toujours s’en amuser; les quelques tâches qui ont affecté la toile bleu blanc rouge et vert ont été effacées à l’encre indélébile. Et il serait pour le moins débile d’imaginer qu’il pût en être autrement.
Les 2 pays pensent plus à aller de l’avant encore plus vite que le TGV qui reliera bientôt Casa à Tanger, dans la droite ligne du petit coin de paradis culturel à Paris qui sera à coup sûr dans les 2 années qui viennent au centre de toutes les attentions, comme une pierre de plus à l’édifice qui abrite le Maroc et de la France.
Et si c’était vrai.


Chronique hebdomadaire de Ouadih Dada tous les vendredis à 8h45 dans la matinale Radio 2M
Source : radio2m.ma/






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top