News

La Biennale de Marrakech (MB6) revient pour une sixième édition du 24 février au 8 mai 2016. L’évènement dédié à l’art contemporain monopolise la ville ocre en promettant de belles nouveautés.

La 6e édition de la Marrakech Biennale est marquée par deux changements majeurs : la prolongation de la période d’exposition et l’accès libre à l’ensemble des lieux et expositions situés dans la ville historique de Marrakech.


L’accès libre à la MB6 affirme sa volonté de s’adresser à un public plus large et diversifié possible. À chaque édition, la Marrakech Biennale a su évoluer en tant qu’institution primordiale aussi bien dans le cadre local de la ville que comme espace innovant pour des artistes venus du monde entier pour y contribuer. L’interdisciplinarité, le programme éducatif et la collaboration avec des artisans locaux demeurent essentiels.

Une aubaine pour la ville
De la place Jamâa El Fna où on retrouve le plaisir d’assister à des spectacles de rue à la gare jusqu’aux halls des hôtels et des espaces de la ville ocre, Marrakech est habillée en œuvres authentiques. Chaque week-end de la biennale offre un programme riche et diversifié à travers des présentations d’artistes, des spectacles en espace public et des conférences.


L’évènement à dimension internationale transforme la ville, tant au niveau de la forme qu’au niveau du fond. « Les retombées d’un tel évènement sur une ville sont incroyables », annonce d’emblée son président qui confie que la biennale a coûté 15 millions de dirhams.

Les différents sites patrimoniaux de Marrakech voient naître une multitude de commissions et d’installations in situ, créées par des artistes internationaux et principalement d’Afrique, du monde arabe et de ses diasporas. La MB6 accueille une série de spectacles, des expositions d’archives, des programmes d’études cinématographiques, des séminaires mais aussi des cours et des conférences qui soutiendront l’exposition principale et suggèreront en outre le questionnement par rapport au thème de la biennale.







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top