News

Après l'Algérie, c'est au tour du Maroc de faire passer l’Autriche sur sa liste des pays sûrs. Le gouvernement marocain a également ajouté à cette liste l'Allemagne et la France. L'annonce a été faite dimanche 31 janvier par le ministre de l'Intérieur marocain, qui a fait savoir que Rabat allait "augmenter le nombre d'expulsions".

Face à l'afflux de réfugiés, plusieurs pays africains ont régulé leur politique migratoire. Des milliers de migrants sont récemment entrés au Maroc, la plupart étant en transit vers l'Algérie ou la Tunisie.

Déclarer que l’Autriche est un pays sûr permettra donc au Maroc d'expulser de son territoire plus rapidement les ressortissants autrichiens tentant d'y obtenir l'asile.

Si dans le cas de l'Algérie, un accord relatif au rapatriement des migrants clandestins autrichiens, "dont certains se réclament fallacieusement de la qualité de réfugiés", a été trouvé, on ignore à l'heure actuelle si des procédures de reconduites ont été mises en place entre le Maroc et l'Autriche.

Le Maroc a en tout cas plafonné sur quatre ans le nombre de demandes d'asile à 127.500, ce qui représente 0,5% de sa population, et annonce vouloir effectuer 50.000 expulsions sur la même période. Une somme de 500 Dhs sera attribuée aux étrangers qui se verront refuser l'asile s'ils acceptent d'être expulsés. En 2015, 8365 personnes ont été expulsées alors que 90.000 demandes d'asile avaient été faites auprès du Maroc.
Article détourné du huffpostmaghreb.com/
Vous l’avez bien compris qu'il s'agit d'un article détourné ! C’est pour mettre l’accent sur l’impact médiatique de l’influence européenne sur l’Afrique qui passe son temps à se justifier pour faire valoir son égo.
Ahmed Zaki


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top