News

L'Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT), la Fédération démocratique du travail (FDT) et l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) ont décidé de tenir une grève générale, le mercredi 24 février.

Les syndicats protestent contre les projets de lois relatives à la réforme des retraites déposés par le Chef du gouvernement à la Chambre des conseillers, et exigent que la réforme des retraites soit un point du dialogue social.

Les syndicats marocains déclarent :
  • L’appel à la grève est une décision revendiquée et attendue par les bases militantes durant des mois, depuis la grève générale nationale préventive du 29 octobre 2014 à laquelle le gouvernement a répondu par l’arrogance et le mépris des revendications urgentes des travailleurs.
  • Nous appelons les ouvriers(ères) – de l’industrie, des exploitations minières, de l’agriculture, du transport, du bâtiment, travaux publics, du commerce et services – les fonctionnaires des différents secteurs ministériels et des collectivités territoriales, les employés et les autres catégories de travailleurs en particulier les artisans, les petits commerçants et vendeurs ambulants, à participer à la grève générale du 24 Février 2016.
  • Nous appelons également les chômeurs, les étudiants, les habitants des quartiers populaires et des zones rurales à s’activer pour le succès de cette bataille historique
  • Nous appelons toutes les forces politiques progressistes, les organisations syndicales et professionnelles, les associations des droits humains, des droits des femmes, les mouvements de jeunes, les associations culturelles, le glorieux mouvement du 20 février et toutes les forces militantes qui œuvrent pour les intérêts des travailleurs, à participer au succès de la bataille du 24 février.
Par ailleurs, L’UMT a reçu une lettre de solidarité de la plus puissante organisation syndicale allemande la DGB (German COnfederation of Trade Unions). Ceci démontre l’ampleur qu’a pris cette réaction syndicale : en voici le texte ici




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top