News

Le 18 février 2016, les Services de sécurité marocains annonçaient la neutralisation d'un dangereux commando terroriste constitué de 10 jihadistes extrémistes, dont un ressortissant français de souche.

Ce réseau terroriste lourdement armé avait planifié de multiples attentats ciblant des institutions stratégiques et sensibles ainsi que des personnalités civiles et militaires sur ordre des dirigeants de DAESH.

Des attentats étaient programmés pour le vendredi 19 février 2016 avec l'utilisation de véhicules piégées, d'engins explosifs, d'armes biologiques et de kamikazes.

Les terroristes implantés dans les villes d'Essaouira, de Meknès et Sidi Kacem, patronnés par un marocain sahraoui, originaire Laayoune et pro-polisario, avaient pour objectif final de déstabiliser durablement le Maroc et d'attenter à sa stabilité.

Les armes et les produits chimiques saisis dans les planques de ces terroristes proviendraient de Libye via le Sud algérien.

Le professionnalisme, l'expertise, la vigilance et la politique anticipative des Services de sécurité marocains ont permis d'éviter la commission d'actes terroristes d'ampleur sur le sol marocain.

Une nouvelle fois, en déjouant les plans machiavéliques de terreur de Daesh, le Maroc peut s'enorgueillir de l'efficience de ses Services de sécurité et de renseignement, reconnue à l'échelle de la communauté internationale, notamment auprès de ses partenaires espagnol, français et belge.

Farid Mnebhi






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top