News

Suite aux propos du sieur Ban Ki Moon proférés lors de sa visite à Alger et à Tindouf, ville caserne qui abrite les camps des séquestrés sahraouis marocains, le peuple marocain unanime a décidé d'organiser le 13 mars 2016 une marche nationale à Rabat pour protester contre de telles déclarations qui souillent le rôle et la mission d'un Secrétaire Général de l'ONU et constituent une insulte provocatrice à l'encontre du Maroc et de son peuple.

Le Chef de Gouvernement marocain présentera, quant à lui, ce jour, 12 mars 2016, devant les élus des deux chambres du Parlement marocain une déclaration sur "les dernières nouveautés du dossier de l'intégrité territoriale".

Des propos qui ont, d'ailleurs, soulevé un tollé au sein de la communauté internationale et des membres du Conseil de Sécurité de l'ONU qui ont tous tenu à apporter leur ferme et inconditionnel soutien au Maroc.

En conclusion, en violant allègrement la légalité internationale et les législations adoptées par l'ONU, en outrepassant la mission qui lui a été confiée en sa qualité de Secrétaire Général de l'ONU et en montrant une complaisance aux thèses des terro-polisariens, cet hurluberlu a commis une double erreur politique et diplomatique monumentale unique dans les annales de l'organisation onusienne ; des thèses rejetées en bloc par la communauté internationale.

Que la honte des Secrétaires Généraux de l'ONU s'installe confortablement dans son fauteuil, qu'il relise la Charte de l'ONU, notamment son article 100, et allume demain son poste télé pour y regarder la manifestation qui lui est dédiée à Rabat.

Une fin de mandat lamentable !

Farid Mnebhi








0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top