News

L'Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick participeront à Destination Acadie, une mission pour attirer les Maghrébins dans les provinces de l'Atlantique.

Les trois provinces espèrent que cette mission au Maghreb contribuera à augmenter le nombre d'immigrants francophones dans la région. Terre-Neuve-et-Labrador pourrait également faire partie de cette mission.

Les communautés francophones de partout au pays se sont rassemblées à Toronto, mercredi, pour parler des défis liés à l'immigration francophone en milieu minoritaire.

Des participants au sommet organisé par la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) soutiennent que l'Atlantique est bien connue en Europe, mais qu'il faut désormais s'attaquer à des endroits comme le Maroc.

« On est un peu coincés dans ce modèle-là, mais les provinces aussi peuvent dépasser ce modèle-là si elles le veulent. Et je pense que pour ce qui est de l'immigration, on est dans un état d'esprit ou tout le monde veut travailler ensemble », affirme la présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier.

Dans l'est du pays, la population est vieillissante et les gouvernements disent vouloir plus d'immigrants. Or, ces nouveaux arrivants sont souvent anglophones, ce qui pose problème à la présence francophone dans ces provinces.

Le nerf de la guerre est l'emploi, selon la ministre de l'Immigration de la Nouvelle-Écosse.
« De créer des emplois et de travailler très fort avec les entreprises parce que c'est les entreprises qui créent les emplois. Mais le rôle du gouvernement, c'est de créer les conditions pour ça », affirme Lena Diab.
Le sommet sur l'immigration se poursuit jusqu'à vendredi. Jeudi, les participants discuteront de l'arrivée des réfugiés syriens.

D'après le reportage de Pierre-Alexandre Bolduc
ici.radio-canada.ca








0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top