News

A l’occasion de la journée de la femme, Le Gorafi* a voulu rencontrer un homme qui a des convictions, un homme droit dans ses bottes, un homme « à qui on ne la fait pas ». 

A la rédaction, un nom s’est imposé de lui-même : celui d’Éric Zemmour. Le journaliste, avec sa gentillesse naturelle et par respect pour le travail journalistique exemplaire, Gorafi a accordé une courte entrevue, où Zemmour expose ses idées à propos de cette journée symbolique.

Le Gorafi : Aujourd’hui, nous sommes le 8 mars. Que vous inspire la journée de la femme ?

Éric Zemmour : J’ai envie de vomir. D’ailleurs j’ai vomi dans un petit seau en me réveillant ce matin. C’est à cause de journées comme celles-ci que les femmes se croient tout permis. Elles volent les emplois des hommes, elles conduisent leur voiture, elles achètent des lave-vaisselle… Cette journée les incite à sortir des fourneaux pour aller au bureau. Et puis pourquoi « la journée de la femme » ? On a déjà la journée des animaux.

Le Gorafi : Que voulez-vous dire par là ? Vous aimez la provoc vous !


Éric Zemmour : On ne va pas se mentir : les femmes ont un rôle inférieur dans la société. Historiquement parlant, c’est rigoureusement exact. La journée des animaux devait à la base s’appeler « la journée des femmes et des animaux » et puis on les a séparés pour des raisons électoralistes et pour le politiquement correct. Dans mon livre Le Suicide Français, je parle justement de tout le bien que je pense de mon chien Youki et de tout le mal que je pense des femmes.

Le Gorafi : Qu’avez-vous prévu pour cette journée si particulière ?

Éric Zemmour : J’ai organisé avec des amis une manifestation devant le Ministère de la Famille, de l’Enfance et des Droits des Femmes. Nous allons nous regrouper à 14h, et nous allons insulter les passantes pendant plusieurs heures en utilisant des mots anciens, précis et macho comme « poulette », « dinde », ou « morue ». Nous sommes déjà trente alors rejoignez-nous vite !

Le Gorafi : Merci Eric. Un dernier message à faire passer ?

Éric Zemmour : Oui. Je les hais.

Propos recueillis par la Rédaction de Gorafi
*Tous les articles relatés par Gorafi sont faux (jusqu’à preuve du contraire) et rédigés dans un but humoristique. L’utilisation de noms de personnalités ou d’entreprises est ici à but purement satirique. 





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top