News

Plus de 80 fonctionnaires civils de la mission de l’ONU ont quitté ce weekend les provinces du Sud marocain, après la décision du Maroc de les expulser à la suite de déclarations controversées de Ban Ki-moon.

Les derniers membres civils de la mission de l’ONU (Minurso) ont embarqué dimanche à 18 heures à l’aéroport de Laâyoune. Entre samedi et dimanche, 83 membres de la Minurso ont quitté le Maroc. Une seule fonctionnaire, enceinte, n’a pas pu faire partie du convoi.

Une mission onusienne présente depuis 1991
Rabat a demandé le départ d’une partie de la mission à la suite de déclarations controversées du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui a parlé " d'occupation " à propos du statut du Sahara marocain lors d’une visite début mars dans un camp de réfugiés sahraouis à Tindouf (Algérie). Rabat a décidé en outre de supprimer une contribution financière de trois millions de dollars à la mission onusienne.

Saisi de l’affaire jeudi, le Conseil de sécurité de l’ONU n’a pas réussi à adopter une position commune, laissant à chacun de ses membres le soin de traiter individuellement avec le Maroc pour tenter d’apaiser cette querelle. 

M. Ban va de nouveau réunir les 15 membres du Conseil lundi à l’occasion d’un déjeuner dans l’espoir qu’ils clarifient leur position sur cette affaire. L’ONU estimait vendredi que la Minurso serait incapable de remplir son mandat avec le départ des membres civils de la mission.






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top