News

Amina Bensouda est la nouvelle figure de la chanson Arabo-andalouse. Son timbre de voix irrésistible se ressource dans son engouement artistique puisé dans un patrimoine poétique, spirituel et philosophique.

L’artiste est née à Fès au Maroc. Elle a été bercée, très tôt, par le chant des grandes cantatrices arabes. Son talent de chanteuse exceptionnel se rapproche de sa culture empruntant le rayonnement de l’art arabo-andalou. La tradition est ainsi maintenue vivante dans une universalité qui se traduit par une richesse qui se diffuse depuis des siècles à travers une grande diversité des cultures.

Soucieuse d’éterniser la musique authentique, la virtuose Amina Bensouda sort un album inédit intitulé « l’Amour est ma religion et ma foi ». Cet opus mélodieux interprète un recueil aux sonorités de l’éternel répertoire mystico spirituel enrichi de variations et de nuances modernes.



L’ouvrage « l’Amour est ma religion et ma foi » a été assuré par le musicien maestro Abdelfattah Ngadi avec une richesse polyphonique inédite inspirée des dictes illuminés d’Ibn Arabî. L’Album se distingue aussi par des partitions musicales impressionnantes du maître Mohamed Rami Zitouni qui a pu traduire dans le cadre de sa troupe « Angham Achark » l’univers mystique multidimensionnel du Tarab Alarabi Alassil.



Amina Bensouda a pris part dans de nombreuses manifestations artistiques, de la 9ème édition du Festival de Fès de la Culture Soufie tenue sous l’intitulé « La religion de l’Amour de Rabiaa, Ibn Arabî, Rumi à ace jour... ». Elle a participé, entre autres, à de nombreux concerts dans des répertoires très variés : Cantates de Bach, Requiem de Fauré, Mozart, Verdi, King Arthur de Purcell, Carmina Burana de Carl Orff, …etc. Elle a chanté avec le groupe Takht Attourath à l’Institut du Monde Arabe à Paris (IMA), à la Fondation Maison du Maroc à Paris… Avec son ensemble SIWAR, elle a donné plusieurs concerts en Île de France, et elle a représenté le Maroc au festival Harmonie interreligieuse organisé à Helsinki et en juin 2014. Elle a participé au festival de Fès des musiques sacrées du monde, où elle a chanté des Mouwachahats…


Arlette Colin / Wakeupinfo












0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top