News

Ce vendredi 1er avril, Gad Elma­leh s’est confié au micro d’Eu­rope 1. L’oc­ca­sion pour l’hu­mo­riste de parler de sa nouvelle vie à New York, qu'il décrit comme « une rela­tion amou­reuse ».

Il se fait de plus en plus discret. Depuis qu’il a quitté la France pour rejoindre New York, Gad Elma­leh évite les médias et préfère se consa­crer à ses nouveaux projets. Voilà deux ans qu’il prépare son spec­tacle « Oh my Gad ! » au Joe’s Pub de New York. Une expé­rience qu’il a fina­le­ment décidé de parta­ger ce vendredi 1er avril, au micro de Géral­dine Woess­ner, pour L'inter­view vérité d'Europe 1.

L'humo­riste s’est d’ailleurs expliqué sur ce silence média­tique : « Ce n’est pas que j’ai refusé de parler à la presse française, c’est juste que j’étais complè­te­ment investi, en immer­sion dans ce projet » avant d’ajou­ter qu’il était « un peu plus détendu aujourd’­hui ».

Aux États-Unis, Gad Elma­leh a du faire ses preuves, en repar­tant à zéro. « C’est certes plus petit en nombre et en super­fi­cie mais c’est énorme comme défi et comme satis­fac­tion, c’est un peu comme si un joueur de foot arrive vrai­ment au top et se dit "tiens, je vais passer au tennis main­te­nant » avoue l'acteur. « On se réin­vente, il y a une renais­sance » ajoute-t-il.

« New York m’ex­cite »

Gad Elma­leh compare l’ex­pé­rience qu’il vit à « une rela­tion amou­reuse ». « J’ai l’im­pres­sion que le Maroc c’est ma mère, la France c’est ma femme et New York c’est ma maîtresse » confie-t-il. Il avait déjà tenu le même discours en décembre dernier, lors d'une inter­view accor­dée au New York Times.

Il y a quelques mois, il a plié bagage et a décidé de s’en­vo­ler Outre-Atlan­tique, pour réali­ser « son rêve d'enfant ». Pour lui, les États-Unis repré­sentent « des mythes, des fantasmes, Broad­way, le stand-up, le music-hall » affirme l’hu­mo­riste au micro d’Eu­rope 1. Ce dernier s’y voit d’ailleurs reve­nir plus tard : « Mais ça, il ne faut le dire à personne » plai­sante-t-il. Il se pour­rait bien que ses fans français l’at­tendent encore long­temps…



VSD






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top