News

Du jamais vu dans les annales onusiennes, un Secrétaire Général qui signe une alliance avec des terroristes que sont les polisariens et avec leurs mentors algériens.

En effet, dans son rapport remis au Conseil de Sécurité de l'ONU le 18 avril 2016, Ban Ki Moon n'a pas hésité à enfreindre les règles, principes et résolutions de l'ONU en s'attaquant à l'intégrité territoriale et à la souveraineté marocaine, mais aussi en insultant le peuple marocain de Tanger à Lagouira et ceux installés à l'étranger. Ces derniers le lui ont bien rendu à travers leur mobilisation de masse au Maroc (3 millions de Marocains dans les rues de Rabat, il y a quelques semaines) et à l'étranger.

Monsieur Ban Ki-Moon, ayez au moins à l'esprit le sacrifice des soldats marocains servant sous la bannière onusienne pour maintenir la paix, là où ils sont déployés ; un de ces valeureux soldats vient de perdre la vie en République Centrafricaine pour défendre les valeurs partagées de sécurité, de paix et de protection de populations civiles en danger.

Monsieur Ban Ki-Moon, vous avez, par vos propos et gestes partiaux, insulté le peuple marocain. Nulle excuse de votre part ne saurait réparer l'affront, si ce n'est votre départ d'une institution internationale respectable et respectée. Pourquoi ne pas vous intéresser aux violations flagrantes des droits de l'Homme commises par une direction du polisario, soutenue à bras raccourcis, par un régime algérien peu en mesure de donner des leçons de démocratie dans un pays qui en est privé depuis bien longtemps.

Au moins, le Maroc, pays respecté à l'échelle internationale, vous aura tenu la dragée haute. Je souhaite maintenant bien du plaisir au cher peuple sud-coréen, car il paraît que vous postulez à la magistrature suprême de votre pays !

Farid Mnebhi










0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top