News

Ils enquêtaient sur L’agression homophobe de Beni Mellal au Maroc. Les journalistes du Petit journal (Canal+) ont été interpellés dimanche et expulsés manu militari du Royaume.

L'équipe de Canal+ était arrivée dimanche à Beni Mellal, où se tenait ce lundi le procès des deux homosexuels tabassés et de leurs six agresseurs. Les journalistes de Canal+ ont été dénoncés à la police qui les ont arrêtés lorsqu'ils ont commencé à filmer des séquences dans le quartier où résidaient les deux homosexuels.

Les journalistes qui avaient déjà tourné à Rabat n'avaient pas demandé d'autorisation. Pour cette raison, ils ont été arrêtés et ont passé une douzaine d'heures à la préfecture de Beni Mellal, avant d'être confiés à la police de l'aéroport de Casablanca. Ils ont passé la nuit sous surveillance à Casablanca avant d'être expulsés lundi matin.

Le sujet est passé ce lundi 4 avril sur Canal +


L'émission du Petit Journal en entier


Le déplacement du Petit Journal de C+ fait suite à la vidéo de l'agression homophobe, diffusée sur YouTube et vue par des dizaines de milliers d'internautes, a été depuis désactivée. On y voit deux hommes dénudés, le visage en sang, se faire violemment agresser par un groupe de jeunes au milieu d'une salve d'insultes. La violence de cet acte a soulevé un tollé dans le milieu associatif marocain. Plusieurs associations réclament l'abrogation de l'article 489 du code pénal selon lequel l'homosexualité est passible de trois ans de prison.

Arlette Colin






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top