News

Avec plus de 20 millions d’utilisateurs d’internet actifs au Maroc, dont plus de la moitié sont sur les réseaux sociaux, les marques font de plus en plus attention à leur image digitale.

Dans son numéro du 26 avril, L’Économiste consacre un article au séminaire dédié, récemment, à « la marque digitale ». Il relate les propos des spécialistes du digital qui estiment que les marques doivent se penser elles-mêmes comme un média « ouvert jour et nuit ». La finalité pour le brand est de s’établir en tant qu’acteur relationnel et conversationnel. En clair, rentrer dans une relation équilibrée avec des consommateurs de plus en plus actifs.

Pour eux, l’internaute a de plus en plus mal à croire dans la publicité qui n’a plus valeur de dogme. 76% des consommateurs pensent que les marques ne disent pas la vérité et recourent à des logiciels de blocage de publicité, notamment « Ad Blocker ». Une solution qui a séduit 180 millions d’usagers à travers le monde, entraînant 21 milliards de dollars de pertes pour l’industrie publicitaire en 2015.

Les marques n’ont d’autre choix que d’apporter un contenu de qualité, différencié, par un renouvellement des codes qui passe par une réflexion, une analyse et une redéfinition de la stratégie digitale en fonction des valeurs de la marque. Un exercice qui doit intégrer le fait que 61% des consommateurs prennent en compte les avis et les recommandations postés par des clients, alors que 87% ont tendance à privilégier les conseils d’amis. Pour 91% des internautes, l’avis d’autres consommateurs est le vecteur n°1 pour l’achat en ligne. Ces évolutions technologiques et d’usagers changent drastiquement les stratégies d’accompagnement et forcent les marques à devenir inspirantes, tout en s’appuyant sur le storytelling et le contenu lié à la marque.

Aujourd’hui, la publicité programmatique permet aux marques d’apporter une stratégie de mass-market qui offre la possibilité de cibler l’internaute, comprendre ses comportements de visite et d’achat, et de poster au bon moment, avec une répétition qui ne soit pas trop intrusive, un contenu qui «titille son intérêt». Et le Maroc n’est pas en marge avec le poids de plus en plus important de l’écosystème digital. Au royaume, on compte 20,21 millions d’utilisateurs internet actifs, dont près de la moitié sont des utilisateurs de réseaux sociaux.

Par Fayçal Ismaili
Le360.ma






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top