News

Le film « Divines » de la réalisatrice Houda Benyamina, 35 ans, a remporté la Caméra d’or ce dimanche. C'est avec une joie non-dissimulée que Houda Benyamina a reçu la Caméra d'or 2016, qui récompense le meilleur premier film, pour Divines.

L’actrice principale (et petite sœur de la réalisatrice), Oulaya Amamra, 20 ans, incarne Dounia, une jeune fille qui vit dans un camp de roms en marge d’une cité de la banlieue parisienne, et a décidé que dans sa vie, tout serait possible. Quitte à faire parler les poings.

Elle forme un duo souvent hilarant, ados liées à la vie à la mort, avec Deborah Lukumuena, sa meilleure amie, la fille de l’imam du quartier.

La drogue, la pauvreté et la relégation sont omniprésentes dans ce film qui prend aux tripes et était présenté à la Quinzaine des Réalisateurs. Mais ici, nul misérabilisme ou discours social pesant.

Le spectateur est happé par une histoire foisonnante, suivant les pas de Dounia, qui quitte le lycée et s’émancipe de sa famille. La mise en scène soignée de la réalisatrice marocaine, née dans la banlieue sud de Paris, offrant de belles séquences chorégraphiées, lorsque Dounia tombe amoureuse d’un jeune danseur de son quartier.


« Je suis une cinéaste engagée, faire des films est le moyen de transformer ma colère en point de vue », a expliqué à l’AFP la réalisatrice de 35 ans.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top