News

Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois encensé le Maroc tout en faisant part de ses inquiétudes au sujet de l’Algérie. « Aux portes de l’Europe, nous avons une déstabilisation quasi-complète de tout le sud de la Méditerranée, mis à part le Maroc où nous pouvons nous appuyer sur un grand roi – et souhaitons-lui longue vie », a déclaré le président du parti Les Républicains (ex-UMP, droite), dans un discours prononcé ce mardi 10 mai sur le thème de la Défense.

L’ex-président a ensuite fait une nouvelle fois part de ses inquiétudes au sujet de l’Algérie. « Je ne dirai rien de nos amis Algériens parce que je sais que le sujet est sensible, mais c’est un sujet », a affirmé Sarkozy. « Et j’opposerai un démenti formel à tous ceux qui viendraient me dire qu’il n’y a pas de question qui se pose, surtout avec l’effondrement des prix des matières premières et la dépendance de ce grand pays aux énergies fossiles », a-t-il estimé.


Nicolas Sarkozy a également évoqué la Tunisie. « Cette Tunisie qui est si proche de nous (780 km de distance entre Tunis et Nice) est dans une situation qui devrait nécessiter un effort sans précédent de notre part. Parce que la sécurité de la Tunisie, c’est la sécurité en France », a tranché le président du parti Les Républicains.

TSA






















0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top