News

France 3 a réalisé un documentaire intitulé « Roi du Maroc, le règne secret » réalisé par Jean-Louis Perez, dans lequel de nombreuses personnalités marocaines ont participé, avant de dénoncer un « script trompeur ».

Le documentaire en question sera diffusé le 26 mai prochain. Le documentaire, s’appuyant sur un livre interdit au Maroc intitulé « le roi prédateur » avait pour but d’interviewer des commentateurs critiques de l’implication du roi Mohammed VI dans l’économie du pays. Les deux journalistes, Eric Laurent et Catherine Graciet étaient déjà accusés d’avoir fait chanter le roi pour publier un livre sur le Maroc et poursuivis par les autorités marocaines pour tentative de chantage et d’extorsion de fonds.

Pour en revenir au tournage, celui-ci ne s’était pas déroulé comme prévu puisque les journalistes ont été interpellés le 15 février à Rabat pendant une interview chez l’Association Marocaine des Droits de l’homme, au motif qu’ils ne disposaient pas de l’autorisation de filmer, et s’étaient vus confisquer leur matériel.

En effet il n’avaient pas obtenus ces autorisations puisque les journalistes s’étaient présentés comme décorateur et réalisateurs de spots publicitaires. Puis, le projet aurait été présenté sous un angle complètement différent aux personnes interviewées, cachant le réel dessein des journalistes.
« Perez avait expliqué qu’il s’agissait d’une série de reportages sur les économies des trois pays du Maghreb, chacune étant naturellement traitée avec ses caractéristiques communes et particulières. Dans le cas du Maroc, il souhaitait, entre autres thématiques, apporter un éclairage sur le rôle des entreprises appartenant à la famille royale dans l’économie du pays » affirment des témoins dans un communiqué.
France 3 proposera finalement une version « remaniée » du documentaire dans laquelle Catherine Graciet, journaliste « s’exprimerait pour la première fois longuement sur « son affaire ». Mme Graciet est poursuivie devant la justice française pour racket et extorsion de fonds. De son propre aveu, elle aurait négocié avec le palais royal marocain pour l’obtention de sommes importantes pour ne pas publier d’informations compromettantes.. Un documentaire douteux donc a découvrir tout de même prochainement sur la chaîne.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top