News

Pendant que les anglais et russes saccagent Marseille, les Polonais et Irlandais détruisent Nice. Mais tout va bien, pas de musulmans, pas d'Islam, on est entre européens ... 

Le Vieux-Port, à Marseille a été le théâtre samedi d'affrontements violents entre plusieurs centaines de supporters, avant le match Angleterre-Russie de l'Euro 2016. Trente-et-une personnes ont été blessées dont une se trouvait, samedi, en début de soirée, entre la vie et la mort.

Les policiers ont procédé à six interpellations. C'est la troisième journée de suite que des incidents se déroulent à Marseille dans le cadre de l'Euro, alors que des matchs à risques attirant des hooligans étrangers sont attendus dans les prochains jours de compétition.

Les bagarres ont d'abord éclaté entre Russes et Anglais avant que des Français ne viennent s'en mêler. Elles se sont poursuivies tout au long de l'après-midi jusqu'aux abords du stade Vélodrome.


Les images des affrontements montrent des scènes d'une rare violence. Sur une vidéo de La Provence, on voit un homme avec un sac être mis KO alors qu'il ne semblait pas prendre part aux violences.


Au début des affrontements, la police - quelque 250 policiers et gendarmes - a fait usage de gaz lacrymogènes et les supporteurs sont partis en courant dans les rues avoisinantes, certains continuant à se battre entre eux, en s'arrachant leur T-shirt et en brisant des bouteilles de bière. La plupart avaient une bouteille à la main, certains des packs entiers.






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top