News

Le directeur de la chaîne KBC (groupe El Khabar) a arrêté par les gendarmes. Tout a commencé dimanche avec la fermeture des studios de l’émission Ki Hna Ki nass de la chaîne KBC (groupe El Khabar).

Lundi, nous avons appris que Mehdi Benaissa, directeur de la chaîne KBC, a été arrêté dimanche et a passé la nuit en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie à Bab Jdid. Le directeur de la chaîne KBC a été interrogé par les gendarmes sur la location des studios que KBC utilise pour son émission Ki Hna Ki nass. Des studios justement mis sous scellé samedi soir par des éléments de la gendarmerie nationale sur décision du procureur de la République.

Mehdi Benaïssa sera entendu devant le procureur du tribunal de Sidi M'hamed à Alger. Y a-t-il une volonté de la part du clan au pouvoir de fermer cette chaîne de télévision ? Cette intrusion dans des studios avec mise sous scellés et arrestation du directeur rappellent, contrairement à ses discours rassurants, combien le cercle au pouvoir ne supporte pas la contradiction ni la liberté de ton.

Rappelons qu'en octobre dernier, les pouvoirs publics ont fermé la chaîne de télévision El Watan Tv. La raison ? Des déclarations menaçantes de l'ancien chef de l'AIS, Madani Mezrag contre Abdelaziz Boutflika. Si le responsable des propos jugés "menaçants" n'a pas été inquiétés, la chaîne de télévision en revanche a disparu du paysage médiatique algérien.

Trois autres journaux de Hmida Layachi et Hicham Aboud ont aussi été interdits. Il y a une évidence ces dernières années, le champ de la liberté médiatique se réduit de plus en plus et les menaces diverses comme la rétention sur la pub se font insistantes sur les médias qui se montrent critiques envers les tenants du pouvoir.

Yacine K.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top