News

Alger vient de perdre sa principale marionnette dans la zone sahélo-saharienne et en Afrique avec la mort du terro-polisarien Mohamed Abdelaziz.

Cet affairiste de haute facture qui était le chef d'orchestre des détournements des aides humanitaires internationales destinées aux séquestrés sahraouis marocains des camps de la honte à Tindouf laisse derrière lui un bilan très négatif en termes des droits de l'homme et de pratique démocratique notamment.

On connaissait ses accointances avec le narcotrafic, mais aussi ses activités liées au rançonnage de personnes kidnappées par des terroristes avec lesquels il s'était acoquiné. La manne financière qu'il tirait de ces activités illicites lui a permis d'acquérir un certain nombre de biens immobiliers, en Espagne particulièrement, où il préférait le confort ibérique à la rudesse des camps de Tindouf.

Cet individu a renié sa famille et son pays, le Maroc, on l'appelait aussi Abdelaziz le Marrakchi, pour se jeter corps et âme dans les bras d'une Algérie à la recherche d'un homme sans personnalité et docile pour remplacer El Ouali Sayed, l'un des fondateurs du polisario, assassiné en 1976 dans d'obscures conditions.
Il se verra parachuté pour diriger sous les ordres d'Alger une centrale terroriste en 1976 et ce, jusqu'à sa mort le 31 mai 2016.

En récompense, le Président algérien n'a pas hésité un seul instant, en plein conseil des ministres à faire observer une minute silence et faire lire la Fatiha à la mémoire de ce criminel qui vouait une haine sans limite envers les Amazighs. Poussant le ridicule à son comble il a décrété 08 jours de deuil national, c'est-à-dire qu'il place ce renégat au même niveau que le grand résistant kabyle Hocine Aït Ahmed, pour qui il avait également décrété la même durée en décembre 2015.

Aujourd'hui, la question que tout le monde se pose est qui sera la nouvelle marionnette de l'Algérie ?

Il est acquis qu'elle devra être algérienne, d'origine rguibate et avoir effectuée son service militaire dans l'armée algérienne.

Quoiqu'il en soit, la future marionnette terro-polisarienne sera otage des Algériens et ne devrait pas changer la donne dans la région ni secouer la chape de plomb qui prévaut dans les camps de la honte de Tindouf.

Farid Mnebhi



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top