News

La publicité en ligne est devenue un créneau porteur attirant les annonceurs à investir dans la filière. Les secteurs télécoms, l’automobile, l’hygiène et beauté, l’agroalimentaire et la filière banque-assurance représentent 70% de la dépense en publicité digitale.

La croissance du digital comme support de publicité au Maroc commence à tracer ses territoires dans le marché publicitaire et au sein des professionnels. Pour le moment, ce marché ne représente que 7% du total des investissements publicitaires au Maroc, mais la tendance est là, et prometteuse. En 2015, la publicité digitale a pesé 450 millions de dirhams sur les 6,4 milliards investis en publicité. ''La tendance du digital est indéniablement à la hausse.

Les intentions de dépenses pour le digital sont bonnes'', souligne Mounir Jazouli, président du Groupement des annonceurs du Maroc (GAM). Le GAM compte plus de 70 annonceurs. Le marché étant nouveau mais surtout porteur, les grands annonceurs commencent à se mettre à la publicité digitale en recrutant les profils appropriés.

L'étude ''Digital Trends Morocco 2016'', commandée par le GAM, 39% des annonceurs interrogés pensent recruter, en 2016, des personnes pour leur activité digitale et 59% d’entre elles sont des PME. Outre les secteurs automobile, bancaire ou le tourisme, d'autres filières investissent dans la publicité en ligne. ''Aujourd’hui, le champ s’élargit. L’associatif et l’administration se mettent à la publicité en ligne'', relève Mounir Jazouli,

Les publicitaires s'organisent
Elles doivent reprendre ce contrôle.'' Jérôme Mouthon, DG de l’agence de diffusion de vidéos publicitaires ''Buzzeff TV'', estime de son côté que les secteurs télécoms, automobile, hygiène et beauté, agroalimentaire et banque-assurance représentent 70% de la dépense en publicité digitale, ajoute la même source. Les publicitaires s'organisent et se mettent de plus en plus en conquête de ce nouveau marché, avec la mise en place de stratégie de recrutement de ressource humaine adaptée.

Selon le DG de l'agence ''Buzzef TV'', ''le marché est assez professionnel dans la mesure où les standards d’exécution des campagnes digitales ne sont pas établis localement mais sont internationaux. De ce point de vue, le secteur est tiré vers le haut.'' Et puis, il y a l'attractivité des prix d'une Pub en ligne. Le prix d'une publicité en ligne est à partir de 1200 DH, tentant pour les gros annonceurs. Pourtant, relève M. Mouthon, ''le Maroc a une pénétration du digital moindre que la moyenne mondiale qui tourne autour de 30%. Les 7% maximum du Maroc est un chiffre relativement conséquent''. Le secteur pourrait s'emballer, résume t-il à LaVie Eco si le contenu des publicités s'améliore.

Source : maghrebemergent.com/




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top