News

La ville de Kénitra a connu un nouveau drame, celui de l’immolation d’une femme près de la gare ONCF. La victime s’est suicidée juste avant la prière du vendredi 10 mai selon le site arabophone « elhadat24.com ».

L'acte de désespoir ultime est devenu monnaie courante dans la plupart des villes marocaines rappelant le drame de la marchande à la sauvette qui s’était immolée, le 9 avril de cette année, devant l’administration de l’intérieur à Kénitra. La tragédie avait eu lieu lorsque les forces de l’ordre lui ont confisqué la marchandise, seule ressource à sa survie.

La nouvelle victime, une femme portant un bébé dans le ventre, serait originaire de la ville se Salé (selon la source). La gendarmerie royale a diligenté une enquête pour connaitre les motifs et les circonstances de ce nouveau drame.

Le mois sacré du ramadan révèle les souffrances des personnes démunies qui n’arrivent pas à faire face aux problèmes que vivent cette tranche de la population. De la misère que le gouvernement n’arrive pas à éradiquer malgré les promesses électorales symbolisées par le slogan : Parti de la justice et du développement !

 Ahmed Zaki







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top