News

Jacqueline Eustache-Brinio, maire LR de Saint-Gratien, dans le Val-d’Oise, a annoncé sur sa page Facebook, qu’elle boycotterait tous les magasins qui emploient des vendeuses voilées. Une annonce non citoyenne et interdite par la loi républicaine.

« Je sais que je vais encore déranger, mais au nom des combats qui me sont chers : l'égalité homme/femme, la lutte contre tout ce qui rend les femmes invisibles, la laïcité, le soutien aux femmes qui refusent de porter le voile, j'ai décidé de boycotter tous les magasins qui m'imposent des vendeuses et des caissières voilées, le premier de cette liste : La Grande Récrée à Argenteuil », écrit Jacqueline Eustache-Brinio.

Jacqueline Eustache-Brinio récidive puisqu’en octobre 2011, une association, l’AFMSG, avait déposé plainte contre Mme la maire qui avait ordonné à ses policiers municipaux à relever les numéros des plaques d’immatriculation des fidèles participant à la grande prière du vendredi du 19 août 2011. Pendant le mois du ramadan de la même année, l'association avait dû également faire intervenir le juge des référés pour obtenir le droit de louer une salle municipale où organiser la prière. Le refus de la municipalité qui « ne met pas à disposition des locaux à des fins de pratiques cultuelles » avait alors été jugé « manifestement illégal ». 

Parmi les deux premières personnes qui ont « liké » le post fâcheux de Mme la maire, deux élues de la ville voisine, Argenteuil (LR), Stéphanie Henry et Martine Rousseau. Or, ces deux braves élues argenteuillaises siègent, au sein de la majorité municipale, avec une élue voilée. Pourquoi ne boycottent-elles pas leur consœur élue voilée ? Soit l’élue voilée est une imposture soit nos deux élues sont des niaises de la politique. Aucune réaction de la mairie d’Argenteuil ce qui veut dire : « qui ne dit mot, consent ».

Plusieurs réactions :



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top