News

L'ancien homme fort de l'Italie, Silvio Berlusconi, a été admis mardi 7 juin 2016 dans un hôpital de Milan pour « insuffisance cardiaque », jour du premier tour des élections municipales partielles en Italie.

Le président Berlusconi souffrirait d’une insuffisance cardiaque qui nécessite des contrôles médicaux’’, a-t-on souligné auprès de son parti, Forza Italia, observant que « son hospitalisation était, par précaution, programmée depuis longtemps ». Selon les même sources, « cette insuffisance cardiaque serait due à l’effort consenti par Berlusconi lors de la campagne électorale ».


M. Berlusconi, qui aura 80 ans en septembre prochain, a pu voter à nouveau dimanche dernier lors du premier tour des élections municipales partielles en Italie après trois ans de privation de ses droits civiques à la suite d’une condamnation pour fraude fiscale impliquant son holding Mediaset.

Son malaise est intervenu au soir du premier tour des élections municipales partielles en Italie. Mais l'ancien chef du gouvernement n'a pas réussi à maintenir à flot son parti, qui a réalisé un score mitigé dans l'ensemble et catastrophique (4,23%) à Rome, où M. Berlusconi a désormais établi sa résidence officielle.

Déjà victime d’un malaise cardiaque, Silvio Berlusconi, s’était fait poser il y a une dizaine d’années un stimulateur électrique aux États-Unis, remplacé en décembre dernier dans un hôpital milanais.

En dépit de ses conditions de santé et ses démêlés avec la justice, Berlusconi ne compte pas quitter la scène politique et sa rivalité pour le leadership de la droite italienne avec le chef de la Ligue du nord, Matteo Salvini, alimente souvent l’actualité politique de la péninsule.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top