News

Selon un sondage* récent, 65 % des personnes interrogées optent pour la sortie de l'Union européenne et seulement 33 % choisissent le maintien. Les Français ont sans doute en tête le fait que la France est de moins en moins impliquée dans l'Europe.

Le « Frexit », les Français en veulent vraiment ! La sortie des Britanniques de l'Union européenne a donné de l’espoir aux partisans d'un divorce avec l'UE, une domination dans l'opinion française. Elle a créé autant de doutes aux pro européens qu'elle a suscité des espoirs chez les adversaires de l'UE. 

Le sondage donne un désavantage au camp du maintien dans l'Union européenne si un jour un référendum était organisé sur un éventuel « Frexit » (contraction de France et exit, sortie de la France). Une majorité confortable, sans être écrasante, de 65% des personnes interrogées choisirait la sortie contre 33% qui opterait pour le maintien.

La majorité des électeurs pour une sortie
Comme en Grande-Bretagne, la différence sociologique est un marqueur important du vote ou non du « Frexit ». Les CSP + (catégories socio-professionnelles les plus favorisées) sont (31%) en faveur du maintien contre 3% pour les catégories les moins aisées.

La véritable différence repose sur l'appartenance politique. Les électeurs de gauche se démarquent. Une écrasante majorité (64%) de ces électeurs voterait en faveur de la sortie de la France de l'UE. Les Républicains seraient 39% pour une sortie contre 45% favorables au maintien. À titre de comparaison, les électeurs EELV sont 65% à vouloir sortir de l'UE, 85% au Front de gauche.

Vers une sortie de l’Europe
L'analyse du scrutin anglais par les Français donne un autre éclairage. Là encore, une majorité (75%) de Français se disent satisfaits du résultat du 23 juin contre seulement 23% qui en sont déçus. Les mêmes clivages se retrouvent, moins marqués sociologiquement - les CSP+ sont plus nombreux (18%) à être déçus que les CSP- (31%) - mais surtout politiquement. 23% des sympathisants Républicains se disent satisfaits du résultat tandis que ceux du Front de gauche sont 75% à le penser.

Le sondage approuve la fin de l'enthousiasme européen. La solution prônée par les Français au Frexit est très majoritairement (65%) pour qu'il y ait « une sortie de l'Europe ». Ils ne sont plus que 25% à espérer davantage d'intégration entre les nations au sein de l'UE. De la même manière, sept Français sur dix (68%) déclarent ne pas être surpris du résultat anglais. Comme s'ils s'y attendaient...

*Le sondage de cet article fait allusion à une publication du Figaro.fr avec un sondage (bidouillé) en faveur de l'UE. Les données ici ont un sens purement humoristique. 








0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top