News

La performance est- elle une conquête ou un acquis ? C’est à cette question que répondent les vidéos de Hamza Chraibi, président et fondateur de l’association Arab Excellence. 

Sur ces vidéos, des modèles d’excellence, faisant partie du monde arabe en général, témoignent de leur parcours et partagent leur réussite, au profit d’un auditoire diversifié et en quête d’inspiration. Pour Hamza, l’objectif a toujours été clair. Considéré par plusieurs professionnels et formateurs en tant qu’ambassadeur de la réussite, il inspire ses pairs à atteindre, chacun, le sommet de sa propre expérience.

Entretien d"Aujourd'hui le Maroc" avec Hamza Chraibi, président et fondateur d’Arab Excellence

ALM : Comment s’est concrétisée votre idée de devenir «ambassadeur d’excellence» ?

Hamza Chraibi : L’idée d’«Arab Excellence» est née en 2012. C’est là que j’ai compris ce que j’avais vraiment envie de faire. Avant, je travaillais dans une banque internationale. J’ai fait des études en finance, parce que c’était le meilleur parcours à suivre à l’époque, mais ce n’était pas forcément ce dont j’avais envie. Le fait de vivre à l’étranger m’a permis de comprendre qu’il y avait toujours des préjugés et des appréhensions quant aux aptitudes des Arabes dans le monde en général, ce qui laisse place à une grande confusion. Pourtant, je voyais des noms arabes briller à l’échelle internationale et dans différents domaines : affaires, art, sport, etc. Au départ, il était question de comprendre comment ces profils avaient réussi et ont atteint leurs performances. Après la mise en place de quelques vidéos, il fallait partager ses expériences et inspirer la jeune génération à donner le meilleur d’elle-même.

D’après les recherches et les interviews effectuées par Arab Excellence, comment atteindre la performance ?


Ce que les­­ jeunes doivent comprendre, c’est que la performance n’est pas un acquis. C’est une conquête. Chaque personne peut être la meilleure, il suffit qu’elle soit dans son élément, qu’elle fasse ce à quoi elle aspire, en se donnant les moyens qui le permettent.

Bien entendu il faut avoir une vision définie, et une feuille de route à suivre. Malheureusement la plupart des jeunes actuellement au Maroc subissent leur avenir au lieu d’en être les créateurs. Beaucoup attendent que les conditions soient favorables afin de pouvoir «décoller». Ce n’est pas la bonne démarche à suivre. Pour réussir, Il faut être proactif et être soi-même un acteur de changement.

La motivation est-elle suffisante pour atteindre l’excellence ?

En effet, on parle beaucoup de motivation quand il s’agit de réussite. Mais ils ne sont pas indissociables. C’est très simple, une personne peut être très motivée et très enthousiaste, mais sans vision et sans feuille de route le résultat peut ne pas suivre. Quand on parle d’excellence, on évoque aussi le travail acharné, la persévérance et l’endurance. Il faut surtout mettre les idées au clair, dessiner un chemin à suivre, des étapes à dépasser et une stratégie d’approche qui relie tous ces éléments.






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top