News

Le Maroc participera au 27e sommet des chefs d’État arabes prévu les 25 et 26 juillet à Nouakchott, en Mauritanie. Le ministre des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, représentera le royaume à ce sommet.

Pour rappel, le Maroc avait renoncé en février dernier à organiser ce sommet des chefs d’État arabes au motif que "les conditions objectives pour assurer le succès de la rencontre n'étaient pas réunies".

Selon une info dévoilée au média « Le360.ma » par une source gouvernementale. Le royaume du Maroc compte s’y exprimer de vive voix sa position sur la situation déplorable dans laquelle se trouve le monde arabe.

L'ordre du jour de ce sommet comprend 16 dispositions relatives, entre autres, au conflit israélo-palestinien, aux relations entre l'Iran et l'Arabie saoudite, au conflit qui les oppose concernant la souveraineté de trois îles du Golfe persique, à la Syrie, au Yémen, à la Libye, au soutien à la Somalie et à la transgression du territoire irakien par l'armée turque.

Qu'on en juge : quatre pays arabes sont impliqués dans des guerres meurtrières, à savoir la Syrie, l'Irak, le Yémen, la Libye. La Tunisie est également sous la menace terroriste de Daech alors que les pays du Golfe affrontent la puissance chiite iranienne. Le Liban souffre de l’ingérence de pays étrangers.

La Palestine est meurtrie par l'occupant israélien sans que le monde arabe bouge. C'est pour toutes ces raisons, en somme objectives, que le Maroc a renoncé à organiser ce sommet. Comme la Mauritanie suit directement par ordre alphabétique le Maroc en tant que membres de la Ligue arabe, il a été décidé d’organiser ce sommet à Nouakchott avec le soutien financier notamment du Koweït.

Avec Le360.ma (Article de Mohamed Chakir Alaoui)












0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top