News

Le gouvernement libyen d'union nationale (GNA) a accusé la France de "violation" de son territoire après la mort de trois militaires français dans le pays.

Dans un message publié sur son compte Facebook, le GNA qualifie la présence française de "violation du territoire libyen" toute en soulignant que rien ne "justifie une intervention" étrangère sans qu'il en soit informé.

Mercredi 20 juillet, le président François Hollande a annoncé que trois soldats français avaient péri en Libye dans le cadre d'un accident d'hélicoptère survenu au cours d'une opération de renseignement. Selon des sources libyennes, l'appareil aurait été pris pour cible par des islamistes équipés de systèmes sol-air portatifs de type SA-7.

Suite à cette annonce, des centaines de personnes se sont rassemblées dans plusieurs villes libyennes pour protester contre la présence militaire française. Des manifestations se sont déroulées notamment à Tripoli mais aussi à Misrata, à 200 km à l'est de la capitale.

Le gouvernement d'union nationale avec à sa tête Fayez el-Sarraj a pris ses fonctions en Libye le 31 mars dernier.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top