News

Le célèbre penseur musulman suisse, Tariq Ramadan, a été empêché vendredi d’entrer en territoire mauritanien. Tariq Ramadan était arrivé à Nouakchott vers 23 h à bord d’un vol de la Royal air Maroc. 

La police l’a interdit de sortir de l’aéroport avant de l’expulser vers le Maroc d’où il venait. Sur sa page facebook, il a posté une vidéo depuis l’aéroport de Nouakchott.

Dans la vidéo d’une durée de plus de sept minutes postée sur sa page Facebook dans la nuit de vendredi à samedi, il a indiqué qu’il avait été invité dans ce pays par des organisations – qu’il n’a pas identifiées – pour animer des conférences et devait « rencontrer des pauvres sur le terrain » durant son séjour.

« Mauritanie : Arrêté à l’aéroport. Le gouvernement me refuse l’entrée sans explication et m’expulse », a écrit Tariq Ramadan sur son compte Twitter samedi peu après 01H00 (locales et GMT).


L’interdiction d’entrer en Mauritanie lui a été notifiée à l’aéroport, où la vidéo a été tournée, et « il semblerait que la décision vienne directement de la présidence », a dit Tariq Ramadan, sans préciser de motifs. Il devait animer une série de conférences du 16 au 20 juillet en Mauritanie à l’invitation de deux organisations non gouvernementales locales caritatives, « La Marmite du partage » et « Main dans la Main ». Ces association organisent souvent des conférences-débats et des activités de bienfaisance au profit du grand public.





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top