News

Encore une fois le fanatisme laïc français a frappé de nouveau par le lancement d’une fausse polémique qui a été inventé d’un côté pour cristalliser les attentions des français et de l’autre côté pour plaire à l’électorat de droite en interdisant l'usage du burkini* à la plage. 

Le burkini est un "maillot de bain", qui permet aux femmes moslim modernes d'aller se baigner sans pour autant se déshabiller. Encore une fois le laïcisme français, nouvelle religion de ma république, a trouvé la discorde estivale pour discréditer les femmes moslims qui veulent se baigner comme tout le monde. Les élections prochaines l’exigent pour que les socialistes puissent éventuellement grignoter des voix à droite et à l’extrême droite même au prix de la provocation agressive. En France on peut se baigner sans problème avec un bikini, un monokini, ou complètement nu, mais pas avec un burkini. Parce que le burkini a été officiellement déclaré par le premier ministre, en tant qu’accessoire subversif comme le foulard et la jupe longue. Pour les laïcards c’est un signe ostentatoire de rébellion, désobéissant, récalcitrant, délinquant et coupable, dangereux pour la sécurité de la République, immoral et maléfique, qu’il faut combattre coûte que coûte avec tous les moyens et le bannir définitivement des plages françaises, blanches et propres. Avec la énième gaffe, la République de l’égalité, la fraternité, la justice, les droits de l’homme a perdu de sa solennité et de sa grandiloquence. La constitution est en deuil. Ses principes fondamentaux ont été endommagés par des carriéristes prétentieux qui sont au pouvoir.

Jadis la France était citée en exemple, aujourd’hui la société française est en train de se standardiser et les normes pour une femme moderne deviennent de plus en plus exigeantes. Garce est celle qui ne respecte pas les normes à la lettre. C’est l’Iran à l’envers. Aujourd’hui en France, féministe veut dire un décolleté plongeant et des fesses en l’air, une femme entièrement, parfaitement et foncièrement laïque, spirituellement et physiquement, sinon tu es archaïque et démodée. Les contrevenantes auront affaire avec la brigade gouvernementale française de la vertu laïque. Mesdames et demoiselles, vous êtes averties, pour se promener dans la rue, au bord de la mer ou de la piscine vous devez montrer votre laisser passer « seins nus et fesses bien aérées». Toutes les autres doivent rebrousser chemin rester chez elles ou rentrer au bled. O moslims de France, si vous voulez encore vivre en avec nous en France alors « soyez très discrets et rasez les murs ». C’est la première fatwa** du grand manitou (Pierre Chevènement) qui l’a déclaré récemment avant de prendre prochainement les rênes de la gestion de l’islam en France. De toute façon les Français ne sont jamais positifs envers les moslims. En ce qui concerne la mode burkini, ou c’est un concept religieux au titre péjoratif donc islamique et islamiste ou c’est du marketing opportuniste donc néfaste. Ainsi les détracteurs ont toujours raison. Au fond il n’y a pas de vêtement typiquement islamique, il n’a jamais existé et il n’existera jamais. La règle générale est simple, en principe la majorité écrasante des moslims adaptent leur habillement avec le pays et l’environnement où ils vivent. ** Une fatwa, est dans l'islam, un « avis juridique » donné par un spécialiste de la loi islamique sur une question particulière. En règle générale, une fatwa est émise à la demande d'un individu ou d'un juge pour régler un problème sur lequel la jurisprudence islamique n'est pas claire. Un spécialiste pouvant donner des fatwas est appelé un mufti.

En France on peut se baigner dans un scaphandre mais se baigner avec un burkini non. C'est la guerre à outrance indirectement bien sûr contre l'Islam et les moslims. Si ça continue, demain il nous sera interdit de boire du thé à la mente, manger du tajine ou enfin savourer du couscous. Ce seront pour demain sûr et certains des symboles culinaires ostentatoires de la religion de Mohammed. Aujourd’hui en France, le simple fait de dire « Allaho Akbar » sème la panique. Demain, se promener avec des babouches aura sans doute un effet dévastateur dans la population. Moi je n’ose plus sortir avec ma djellaba*** parce que j’ai peur de faire peur. ***La Djellaba en dialecte marocain ou le jilbab en arabe est un vêtement pour hommes et pour femmes composé d'une longue robe et d'un capuchon, rarement utilisé, couvrant l'ensemble du corps hormis les pieds et les mains.

Le virus anti burkini né en France a précipitamment traversé la frontière. La bactérie anti burkinienne a atteint le centre névralgique de la NVA. Pour le chef suprême de la NVA, c’est un produit prometteur et séduisant qu’il fallait impérativement importer. Comme en France, le burkini ne gêne personne (voir l’article « Le burkini ne dérange pas à La Panne » page 6) sauf les parrains de quelques partis en manque de créativité. Et maintenant, à qui le tour ?. Ah, c’est le MR, je m’y attendais un peu. Le MR a été pris de vitesse et par surprise par la NVA, n’empêche, le MR veut aussi une part du gâteau. Pour les autres partis politiques il faut faire vite car la saison de la chaleur n’est pas éternelle. C’est au tour de la gauche Belge de tomber dans le piège. Aura-t-elle l’audace de se mouiller, on le saura prochainement.

Malheureusement, comme toujours en ce qui touche de près ou de loin les Moslims français, d’une tempête dans un verre d’eau on en a fait une grande tornade cyclonale dévastatrice et ravageuse. La Belgique, avec les deux partis au pouvoir, au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes de la société vont s’occuper sérieusement à dénuder les femmes moslims afin d’admirer les mystérieux tétons voilés des femmes et de jeunes filles. Ça prouve au moins qu’ils ne sont ni misogynes ni machistes. Bravo la NVA et bravo le MR. Personnellement je peux les comprendre étant donné que les membres du gouvernement belge sont en actuellement en congé, alors ils peuvent maintenant s’amuser à la plage en chassant le burkini. Dommage pour la Belgique et les citoyens belges qui traversent une situation très difficile avec d’énormes problèmes sérieux à résoudre entre autres, budget, emploi, chômage, pension, logement, réfugiés, sécurité sociale, enseignement, environnement y compris la démocratie, l’Islam et la laïcité. Eh pourtant, comme thérapie d’occupation, entre temps, les jeunes chassent les pokémons et les fossiles patriarches s’amusent à chasser les burkinis. Comme seule consolation cette fois-ci, nous n’allons pas payer la facture c’est le Vlaams Belang qui sera le dindon de la farce.

Sarie Abdeslam












0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top