News

La presse algérienne abhorre le succès, surtout quand ce succès porte la signature d'un Marocain. L'artiste Saâd Lamjarred, qui explose à nouveau l'audimètre avec son nouveau vidéo-clip "Ghaltana" (Tu as tort), sorti la dernière semaine, en sait quelque chose.

Tout Marocain qui réussit à l'international devient forcément l'ennemi de l'Algérie ! Le cas échéant, Saâd Lamjarred est accusé de "provoquer le régime algérien" pour avoir simplement précisé que son dernier vidéo-clip "Ghaltana" a été tourné dans le Sahara marocain !


Après l'avoir accusé d'avoir plagié le regretté Cheb Hasni, victime de la guerre civile qui a secoué l'Algérie durant les années 90, ou encore le défunt Cheb Akil, la machine de la propagande pro-régime algérien s'est remise en branle et tire à boulets rouges sur Saâd Lamjarred, en lui prêtant une"conquête" politique qui n'aurait jamais effleuré l'esprit d'un bipède normalement constitué !

Tenez ! "Saâd Lamjarred provoque l'Algérie", klaxonne le quotidien "Al Khabar", pour ne citer que ce support passé champion dans l'intox anti-marocaine. "Le Sahara marocain... C'est ainsi que le chanteur marocain Saâd Lamjarred a introduit son nouveau vidéo-clip "Ghaltana"", indique le quotidien algérien, dressant un procès sans appel contre l'artiste marocain accusé de "provoquer le régime algérien" !

"Saâd a-t-il voulu provoquer le régime algérien ? C'est la question que se pose tout citoyen algérien ?", prétend la feuille de chou, sans sourciller le moins du monde. L'Algérien lambda, plutôt préoccupé par les difficultés de son quotidien que par cette supposée "provocation" envers ce régime, a-t-il quelque chose à voir dans cette histoire inventée par ces OTNI (Objets journalistiques non indentifiés) que sont devenus les supports médiatiques algériens ?

A l'évidence, non ! D'autant plus que cette accusation décochée envers un artiste qui n'a rien à se reprocher, à part qu'il a réussi à percer à l'international et qu'il est en plus d'une nationalité qu'un régime algérien, profondément haineux, n'aime pas. Depuis quand le succès est-il d'ailleurs perçu comme tel par un régime habitué à botter en touche ? Mais cette sortie contre Saâd Lamjarred, commise par zouaves médiatiques interposés, a toutefois le mérite de nous rassurer sur sa bonne santé mentale. Qu'un artiste, et un seul, fasse trembler tout un régime ! Que dire aussi des autres Marocains qui brillent de mille feux, ici et ailleurs ?

Source le360ma


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top